vendredi 28 septembre 2007

Du "terrorisme" sur Second Life ?

Fin 2006, un groupe libertaire fait son apparition sur Second Life. La "Second Life liberation army" (SLLA) critique l'autoritarisme de Linden Lab et réclame l'instauration d'un système un avatar - une voix dans Second Life. SLLA se fait notamment connaître en organisant le "bombardement" virtuel de magasins Reebok et American Apparel. Les médias s'empressent d'annoncer l'avènement du "terrorisme virtuel", alors que les "bombes" de SLLA, inoffensives pour les "résidents" comme pour les bâtiments, ne provoquent qu'une pagaille certaine. Ci-dessous, une vidéo de l'attaque sur Reebok.


1 commentaire:

nicolas a dit…

Je ne vois pas ou, dans cette vidéo, il y a "pagaille" ... !